un porte deux

NOVEMBRE 2019

GréteauGary-300119-2784_edited.jpg
GréteauGary-300119-3198.jpg
GUDWn.jpeg
GréteauGary-300119-3108.jpg
GréteauGary-300119-2890.jpg
GréteauGary-300119-2992.jpg
GréteauGary-300119-3077.jpg
GréteauGary-300119-2809.jpg
GréteauGary-300119-2874.jpg

Lectures associées :

Paul claude Racamier : Les schizophèrenes

Eugène Minkowski : La schizophrénie

Eva Heller : Psychologie de la couleur 

GréteauGary-300119-3151.jpg
GréteauGary-300119-2928.jpg
GréteauGary-300119-2945.jpg
GréteauGary-300119-3185.jpg

Crédits :

photographie : Gary Greteau

créateur des pièces : Gautier Marical

Modèles :

Nathan

Pierre

La collection reflète avant tout une recherche de couleurs, de matières et de coupes pouvant référer à une psychose délirante. Ici, les couleurs telles que le bleu et le rose représentent l'abolition de la différence des sexes. Cet axe est renforcé par la présence des accessoires comme le téton de col et les vagins de manches. L'individu porte sur lui l'état des deux sexes. Enfin, les coupes traduisent la force par laquelle elles pensent être contrôlées, se tapissant ainsi dans un corps surréalisé. Ce dernier est manifesté par l'apparition de vêtements à doubles usages tels que la capmise, mélange entre chemise et cape ou bien la double chemise possédant deux cols, donc deux occupants.